Mot-clé - La réforme territoriale

Fil des billets

vendredi 24 février 2017

TERRES DE LUMIERE s’est ETEINTE - MISE EN LUMIERE SUR SES COMPTES DE GESTION. (Les petits bouchons)

J’ai participé à mon premier conseil d’école en tant que représentant de la communauté de communes Alpes-Provence-Verdon (CCAPV) et j’ai également siégé au conseil d’administration de la crèche les Mistouflets d’Annot.

Après la promulgation de la loi NoTRE, le regroupement des 5 communautés de communes incluses dans le Pays A3V s’est opéré, avec le consentement de la plupart des élus et sous l’impulsion du Préfet.

Je n’y étais pas favorable, car ce regroupement ne correspond pas au bassin de vie des annotains ; mais c’est maintenant chose faite.

L’objectif de cette fusion est de regrouper sur un même bassin de vie des collectivités territoriales pour créer plus de synergie, accentuer le travail en commun, les mutualisations, accroitre la solidarité financière. Pour nous, cela concerne aussi l’école, qui était gérée jusqu’à présent par l’ex communauté de communes Terres de Lumière ; c’est aujourd’hui l’une des compétences optionnelles de la nouvelle intercommunalité, avec l’habitat et les sentiers de randonnées, et un choix devra intervenir d’ici un an pour décider si sa gestion continuera d’incomber à l’intercommunalité ou la commune d’ANNOT devra en récupérer la gestion en direct.

Dans les deux cas cela devra se faire en douceur.

Lire la suite...

Dimanche 15 janvier 2017

CCAPV : une candidature, mais pourquoi faire ?

Lors des vœux du Maire d’ANNOT, qui ont eu lieu dimanche 8 janvier dernier, Jean MAZZOLI, ex président de la communauté de communes Terres de Lumière (CCTdL), a annoncé qu’il serait candidat à la Présidence de la communauté de communes Alpes-Provence-Verdon (CCAPV), issue de la fusion des 5 intercommunalités composant le Pays A3V, dont la CCTdL, lors de la première séance du tout nouveau conseil communautaire, prévue lundi 16 janvier à 15h30 dans la salle polyvalente de Saint-André des Alpes.

A aucun moment, lors de sa déclaration, Jean MAZZOLI n’a indiqué les raisons de cette candidature, ni le contenu d’un quelconque programme. Sans doute considère-t-il que cette candidature va de soi, ou que la présidence lui revient de droit…

Lire la suite...

Dimanche 11 décembre 2016

CCTdL : la mort du cygne